J’ai lu « YOGA une Histoire Monde »

J’ai lu « Yoga une histoire-monde » de Marie Kock. Achetez-le ou empruntez-le à la bibliothèque ! C’est un excellent documentaire sociologique sur le yoga et également un bon support de réflexion sur notre rapport au yoga. Il y a quelques semaines, je m’interrogeais (ici) sur ma propre façon d’être en lien avec le yoga : entre modernité et tradition …

Je ne vais pas vous décrire par le menu la passionnante enquête de Marie Kock. D’une lecture facile, j’ai avalé le livre en 3 jours dans les transports en commun. Toujours est-il que je comprends mieux certaines de mes réactions après lecture. En effet, parfois je en saisis pas la connexion entre la pratique assidue d’asanas aux contorsions alambiquées et l’union entre mental et corps, ou la recherche de son Soi véritable ou de cette quiétude tant vantée partout.

Les Indiens pratiquaient-ils ce type d’asanas il y a 1000 ans ? Le Hatha Yoga Pradipika en décrit une quinzaine. Les Yogas sutras de Patanjali, une seule. On trouve aujourd’hui en vente des bibles du yoga recensant jusqu’à 3000 postures. Alors ?

Alors, Krishnamacharya pour relancer le yoga, de moins en moins pratiqué même en Inde, a mis l’accent sur les postures. Krishnamacharya était un grand érudit de la philosophie du yoga. Et son idée, esquissée à son époque, et ensuite amplifiée a bien fonctionné. Le yoga actuel est reparti des Etats-Unis, en marge du mouvement hippie. Ce qui m’interpelle beaucoup c’est la façon dont est décrit parfois le yoga postural : il ressemble beaucoup à la gymnastique suédoise, la relaxation à la sophrologie et le yoga nidra à l’hypnose. On ne peut nier les parentés. Le yoga a vécu une renaissance pendant que l’Inde était une colonie britannique, Caceydo le père de la sophrologie a longtemps côtoyé Sri Aurobindo et sa relaxation dynamique de 1er niveau est directement inspiré du yoga. Quant au yoga nidra, je vous propose de lire les articles suivants Qu’est ce que le yoga nidra ?, SANKALPA : le pouvoir de l’intention, La posture de Savasana, Yoga nidra et méditation, Les états modifiés de conscience, On ressent quoi en yoga nidra ?. Ils vous permettront de comprendre que le yoga nidra n’est pas de l’hypnose bien qu’il en partage certains aspects, ni une simple relaxation (comme je l’entends tellement).

Avec la lecture, je me suis dite que finalement c’était presque de l’escroquerie de  se revendiquer d’une filiation avec le yoga indien. Oui mais .. après tout, depuis des millénaires, le yoga a évolué, changé tout comme la philosophie du yoga. Au final, ce qui compte c’est notre propre approche du yoga. Il n’y en a pas de meilleure que d’autre. Elles sont différentes. Mais pour cela il faut vivre dans un espace pacifié avec son ego et admettre que mon yoga bien que différent de mon voisin n’en est pas moins aussi profond. Je m’explique : je pense souvent que mon yoga est moins bien que d’autres. Je me sens « inférieure » en connaissances sur la profondeur philosophique (c’est à dire sur l’application des textes, les « vrais »). Le livre de Marie Kock est donc arrivé à point nommé. Chacun de ceux qui sont en conscience impliqué dans le yoga développe un yoga différent de celui qui existait auparavant. Pour être honnête, d’ailleurs, en réalité je n’en rêve point. Les femmes sont quasi inexistantes dans la lignée des grands auteurs indiens; je n’arrive pas à me trouver une vraie connexion avec un dieu indien, même s’ils sont pour la plupart sympathiques car tellement humains, à l’image des dieux grecs et romains; je ne me vois absolument pas vivre en ermite et arriver au samadhi ultime.

Par contre, ce yoga mâtiné à l’occidentale (Marie Kock, en parle très bien) nous va bien car il correspond à nos mentalités et aux sociétés dans lesquelles nous vivons. Cependant, soyons prudents afin de ne point tomber dans un consumérisme excessif, celui que nous rencontrons actuellement : les multiples stages à l’étranger sans tenir compte de l’impact environnemental (cf mon article Yogi ou pas yogi ?), les cours complétement loufoques (yoga de la chèvre), ou purement fitness .

Le succès du yoga dans le monde par contre doit interpeller : pourquoi tant de monde se met à pratiquer le yoga ? La méditation ? Nous sommes dans une forte période de transition (configuration de la planète Mercure, ère de kaliyuga ..) ou tout simplement réchauffement climatique, explosion économique, aberration d’un monde qui continue de courir une course sans fin. Vers quoi ?

Alors chacun sa recette. Pour moi c’est le yoga. Pour mon développement personnel, parce que j’y rencontre des gens sincères et beaux, parce que cela me fait du bien, parce que je perds ces peaux que la société m’a faites endosser.

Alors c’est l’été, n’oubliez pas votre livre .. et partez dans vos propres réflexions … c’est du YOGA !

 

Shanti, shanti, shanti

 

 

 



Catégories :J'ai lu

Tags:, , , , , , , ,

8 réponses

  1. Merci, ça donne envie! Je vais essayer de voir si il est à ma biblio 🙂 belle journée à toi.

    Aimé par 1 personne

  2. J’ai eu du mal à le trouver mais je l’ai acheté aussi, hâte de le lire maintenant!

    Aimé par 1 personne

Rétroliens

  1. Portait : Milana, la générosité – Le blog yoga de Caro Caro
  2. Portrait : Anne-Lise, « the big smile » – Le blog yoga de Caro Caro
  3. Non, le yoga ce n’est pas un truc de gonzesses ! – Le blog yoga de Caro Caro
  4. Le prof de yoga, thérapeute ? – AU FIL DU YOGA

Répondre à Le blog yoga de CaroCaro Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :