Portrait : Charlotte, le yoga et l’ayurveda

Aujourd’hui, j’avais envie de vous présenter Charlotte. Charlotte n’est pas prof de yoga. En tous les cas, prof qui donne des cours. mais en définitive, elle est comme moi, ou je suis comme elle. Charlotte tient un très beau blog (ATMAPRANA) qui me parle énormément. Force est de constater que nous avons un parcours différent et pourtant assez similaire. Nous n’avons pas eu l’occasion de nous rencontrer pour de vrai : en tous les cas, pas encore, mais je sais et je sens que Charlotte a toute sa place dans la série de portraits que je publie : c’est une très belle personne ! Comment puis-je le savoir alors que nous ne nous sommes jamais rencontrées ? Et bien, à travers nos échanges sur nos blogs, à la lecture de ces articles et aussi les photos qu’elle prend. On y sent le lien aux éléments, à la nature et à la beauté. De la douceur et la présence de Satya, l’honnêteté, que je trouve très importante.

Elle a une grande sensibilité et aussi une approche subtile du yoga et de l’ayurveda. A la fin de l’article, j’en suis convaincue, vous aurez envie de vous rendre sur son blog et de vous pencher un peu plus sur l’ayurveda (Charlotte donne de très bons conseils pour cet automne et l’hiver). C’est une science profonde, holistique dans laquelle j’ai trouvé un certain nombre de réponses puissantes et guérisseuses.

Place à Charlotte !

Charlotte, peux tu te présenter ?

thumbnail_Charlotte2Je suis l’auteur du blog Atmaprana. J’ai 42 ans et je pratique le yoga depuis mes 20 ans. Passionnée par les médecines naturelles, j’ai étudié l’ayurveda avec le Dr Vasant Lad et la naturopathie auprès de Robert Masson. La spiritualité tient une grande place dans ma vie.

Je suis ton blog depuis presque un an maintenant si je ne me trompe pas. Peux-tu nous dire pourquoi tu l’as créé ? Qu’est ce qu’il représente pour toi ?

Tout d’abord merci de le suivre et merci pour tes commentaires qui me font toujours chaud au cœur ! J’ai créé mon (très modeste) blog il y a plus de 8 ans, après une phase de grands changements dans ma vie. J’ai commencé à vouloir partager un peu de ce que j’avais appris auprès d’Amma (j’ai vécu dans son ashram indien pendant plus d’un an, en 2006-2007) et pendant mon année de formation à l’Ayurvedic Institute du Dr Vasant Lad à Albuquerque au Nouveau-Mexique.

Es-tu prof de yoga ?

Non, je ne suis pas prof, même si j’ai déjà donné des cours individuels.

Pratiques-tu le yoga toi même ? depuis combien de temps ? Quel serait ton style ?

J’ai commencé la pratique du yoga en 1997, à 20 ans. Au fil des ans j’ai découvert plusieurs styles : Kundalini, Shivananda… mais je me suis surtout spécialisée en Iyengar, à partir de 2006, pendant mes séjours en Inde. Après m’être rendu compte que ce style était quand même trop « réchauffant » pour moi, j’ai commencé à l’adoucir et à l’assouplir avec le yoga ayurvédique que j’ai découvert à l’Ayurvedic Institute. Depuis 2009, je pratique donc chez moi deux fois par semaine (et quelques minutes tous les matins) un yoga « Iyengaro-Ayurvédique », que je modifie en fonction de la saison et de mon état.

Peux-tu nous en dire plus sur le yoga ayurvédique ?

Le « yoga ayurvédique », c’est un type de yoga qui vise à équilibrer les doshas. En fonction de notre constitution (Prakruti) et de notre déséquilibre du moment (Vikruti), on va plutôt privilégier telle ou telle posture, tel rythme d’enchaînement des postures (plus dynamique pour Kapha, moyen pour Pitta, lent pour Vata), tel placement des mains (vers le haut, vers le bas), tel placement du regard, de la tête, etc. Par exemple, si Pitta est déséquilibré et qu’on se sent colérique, il est bon de faire des torsions pour libérer le trop plein de chaleur potentiellement accumulé dans la région du foie. Des postures plus restauratives, au sol, auront tendance à rééquilibrer Vata (qui se déséquilibre facilement, notamment au niveau nerveux). Pour Kapha qui peut avoir tendance à s’ankyloser, il conviendra de faire des enchaînements dynamiques, comme des salutations au soleil. Ce ne sont que des exemples, d’autant plus que tout peut être également adapté en fonction du moment de la journée, de la saison… les possibilités sont infinies. Il s’agit avant tout d’apprendre à se connaître et d’être à l’écoute.

As-tu suivi une formation quand bien même tu n’es pas prof ?

Oui, j’ai suivi une formation qualifiante de 200 h en AyurYoga avec Chitra Giauque pendant mon année de formation en ayurvéda.

Pourquoi fais-tu du yoga ?

La pratique du yoga m’apporte un réel équilibre physique et psychique. De nature anxieuse, mes deux séances hebdomadaires me permettent de me retrouver et de rester en contact avec mon être intérieur.

Qu’aimes-tu : les postures, le pranayama, le code éthique et moral, la méditation?

J’aime tout et je pratique tout ! Pour moi il est difficile de séparer les différents aspects du yoga, mais je dirais que le code éthique et moral est fondamental. A mes yeux, c’est vraiment la base de tout cheminement spirituel véritable.

As-tu l’occasion de faire des stages ou des retraites autour du yoga ?

Je vais en Inde assez régulièrement et je fais souvent une retraite de yoga quand j’y suis. Au fil des ans j’ai également essayé plusieurs cours autour de chez moi, mais je n’en ai jamais trouvé un qui me convienne vraiment…

Es-tu attirée par la philosophie indienne ?

Oui. J’ai plongé dedans quand j’ai rencontré Amma en 2002 et j’ai au l’occasion de suivre des cours sur les Upanishads et la Bhagavad Gita.

Un des chapitres de ton blog s’appelle spiritualité. Avais tu cette notion déjà en toi développée ou penses tu que c’est ta pratique du yoga qui t’a guidé vers plus de spiritualité ? D’ailleurs qu’est ce que cela signifie pour toi spiritualité ?

J’ai commencé le yoga assez tôt et j’ai fréquenté le centre Shivananda quand j’habitais Paris ; en plus des cours, je participais aux sessions d’enseignements et de chants, mais c’est vraiment ma rencontre avec Amma qui m’a fait redécouvrir cette dimension de notre existence. Pour moi la spiritualité, c’est de savoir que nous ne sommes pas uniquement ce corps et cette personnalité, que notre vraie nature se situe sur un autre plan qu’il s’agit de découvrir. C’est le but du chemin spirituel. Je ne dirais pas pour ma part que c’est le yoga qui m’a amenée à la spiritualité. Je pense plutôt que quelque chose a commencé à s’ouvrir en moi et que j’ai commencé par le yoga, parce que c’était le plus facilement disponible.

As-tu une dinacharya à partager avec nous ? (NB, voir ce qu’est une dinacharya sur Sadhana et dinacharya …)

Oui, d’ailleurs j’avais écrit un article à ce sujet il y a quelques années, intitulé « Quelques habitudes ayurvédiques ». Ça fait des années que j’en suis une, même avant de suivre mes études en ayurvéda. Je commence ma journée tôt, avant 6 heures. Après m’être aspergée les yeux d’eau froide et rincé la bouche, j’utilise un gratte-langue. Je descends ensuite boire un grand verre d’eau chaude avant de gagner ma pièce de méditation. Là je fais quelques minutes de yoga complétées depuis peu d’exercices énergétiques tels que proposés par Donna Eden avec son « Energy medicine », puis je m’assois : pranayama et méditation pendant 25-30 minutes. Pendant le petit déjeuner j’écoute des chants dévotionnels et le soir avant de m’endormir, je lis quelques pages des enseignements d’Amma.

Un livre que tu as particulièrement aimé ?

J’ai toujours beaucoup lu ; j’ai même travaillé dans l’édition à Paris pendant quelques années. Il y en aurait tellement à citer mais je dois dire que peu m’accompagnent à travers les ans. Je me rends compte que je « tombe » sur les livres que je dois lire au bon moment et ils sont tous de bons compagnons pendant un temps. Malgré tout, je peux citer, dans le domaine spirituel, quelques titres que je relis régulièrement : « Autobiographie d’un yogi » de Yogananda, « L’abîme de feu » d’Irina Tweedie, les livres d’Arnaud Desjardins, « La Piste » de Madhuri et bien sûr les livres d’enseignements d’Amma et de ses proches disciples…

Utilises-tu les mantras ?

Oui, j’ai été initiée par Amma et j’ai mon mantra personnel depuis de nombreuses années.

Et l’ayurveda ? Exerces-tu ?

Ah, l’ayurveda, c’est quelque chose qui sous-tend toute ma vie finalement. Je vois tout à travers le prisme des doshas (Vata, Pitta, Kapha) et des gunas (les 20 qualités) et je recherche en permanence l’équilibre. J’ai été étudier en 2008-2009 à l’Ayurvedic Institute, à Albuquerque aux Etats-Unis, avec le Dr Vasant Lad. J’ai suivi le premier niveau de la formation qui en a deux. Les enseignements étaient surtout donnés autour de l’art de vivre ayurvédique, la nourriture et le yoga. Il s’agissait de pouvoir vraiment intégrer les principes ayurvédiques dans notre vie quotidienne et de pouvoir donner des consultations en ce sens. C’était une formation à plein temps, très investissante, et j’ai eu l’impression de continuer à vivre dans un ashram pendant cette période où j’ai énormément appris, également dans des domaines comme la gestion des émotions et du stress, les cérémonies du feu, la cuisine ayurvédique, l’astrologie, le sanskrit, les marmas… Il ne s’agissait pas pendant cette première année de donner des soins ou des massages. Je n’exerce pas pour différentes raisons, mais suis toujours prête à donner des conseils à ceux et celles que ça intéresse.

thumbnail_Charlotte1

Conseilles tu des panchakarma réguliers ?

Le panchakarma que je connais (mais qui m’a à l’époque été déconseillé) est celui qui est traditionnellement pratiqué en Inde et qui dure plus de 5 semaines, sans compter la phase de préparation et celle de repos consécutive. Il s’agit de remettre les compteurs à zéro et ça chamboule vraiment à tous les niveaux. Après, je sais que des semaines panchakarma peuvent être proposées ici et là (avec seulement certains types de traitements) mais il ne s’agit pas de la même chose. De toutes les façons, il convient toujours de les suivre après bilan complet auprès d’un médecin ayurvédique expérimenté.

Si tu avais un conseil à donner à un pitta / kapha (que je suis) pour cet automne, quel serait-il ?

Tu as de la chance, la combinaison Pitta/Kapha est considérée la meilleure en ayurvéda. Tu as le feu de Pitta (feu et eau), mais la structure de Kapha (eau et terre) qui permet de l’ancrer et de ne pas partir en vrille. Du coup, vu les éléments qui forment ta constitution, l’automne n’est pas la pire saison pour toi. Je ne connais pas trop le temps qu’il fait dans le Sud à cette époque de l’année, mais si on considère que c’est généralement une saison venteuse et humide, avec une tendance à aller vers le froid, il est toujours conseillé de se garder bien au chaud et de continuer sa dinacharya et son sport, de beaucoup moins manger cru et d’avoir la main légère sur les épices réchauffantes (gingembre, piment…) pour ne pas aggraver Pitta. merci Charlotte, tes conseils seront bien suivis …

Et puis Amma …Parle moi d’elle. Tu m’as conseillé d’aller la rencontrer ici à Marseille dans moins d’un mois. Qu’est ce qu’apporte Amma ? Conseilles tu d’aller la voir ?

Amma, c’est mon maître spirituel. Je l’ai rencontrée en Inde en 2002. En plus d’être une grande figure humanitaire, elle est considérée en Inde comme étant un avatar, une pure incarnation du divin dans un corps humain, ce que nous sommes tous mais que nous n’avons pas réalisé. Quand je vais la voir, je sens que je suis en contact avec la vérité, avec l’amour inconditionnel qui sous-tend notre univers. Même ceux qui viennent juste par curiosité sont très nombreux à sentir cet amour. C’est pour beaucoup une expérience transformative et il n’est pas rare que des changements positifs vers une vie plus spirituelle se produisent dans la vie après une rencontre avec Amma. Enfin, c’est à chacun d’en faire l’expérience! C’est complètement gratuit. Amma sera à Châlons-en-Champagne du 25 au 27 octobre et à Marseille du 4 au 6 novembre 2019. Plus d’infos ici : http://www.etw-france.org/amma-la-fondatrice/comment-rencontrer-amma/

Comment allies-tu yoga ayurveda et ta vie professionnelle ?

Pour le moment, j’exerce un travail que j’aime et qui a l’avantage de ne pas être trop prenant. J’ai choisi de me mettre à 90% et j’ai donc un week-end de trois jours sur deux, ce qui est vraiment appréciable pour justement avoir plus de temps pour m’adonner à ce qui m’est vraiment important. La vie passe tellement vite !

SHANTI ! OM SHANTI ! Gratitude Charlotte de m’avoir fait confiance et des millions de merci !



Catégories :Portrait

Tags:, , , , , , , ,

3 réponses

  1. Merci pour ce partage d’un si joli portrait. Je vais aller voir le blog de Charlotte 😉 je pratique le yoga Iyengar aussi mais pas ayurvédique…

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :