Portrait : Audrey, la gentillesse naturelle

J’ai l’immense plaisir aujourd’hui de rédiger un article en anglais et en français pour présenter Audrey Lane, une prof américaine de yoga. J’ai rencontré Audrey en mars dernier lors d’un stage de Forrest Yoga animé par Sita Menon, une gardienne du Forrest Yoga. C’était à Marseille à Asana Yoga Studio. Audrey était installée juste en face de moi. J’ai adoré sa simplicité, son oreille bienveillante son joli sourire naturel. Elle est restée déjeuner avec nous les Françaises au studio et nous avons eu l’occasion d’échanger avec elle. Moments très plaisants. Ce n’est pas facile de venir dans un stage où personne ne parle vraiment votre langue maternelle.

Comme de nombreux profs déjà présentés, ce qui m’a touchée c’est le sourire d’Audrey et son regard très doux. Audrey est une belle personne. Prenez le temps d’apprécier la lecture de cet article et de découvrir ce qu’est le yoga pour Audrey. J’espère que ce sera une occasion supplémentaire d’affiner encore une fois votre réflexion sur ce que représente le yoga pour vous. Pour ma part, c’est en rencontrant tellement de belles personnes que j’ai trouvé une pratique intégrale de ce qu’est l’amour.

Audrey, quelle est ta formation de yoga ?

J’ai suivi ma première formation en vinyasa yoga à « Yoga to the People ». Après ça, j’ai suivi ma première formation en Forrest Yoga avec sa créatrice Ana Forrest et Jose Calarco.

Depuis combien de temps es-tu prof?

Presque 10 ans.

Comment en es tu venu à décider d’être prof ? Pourquoi as tu suivi une formation ?

J’ai toujours été prof de quelque chose mais avant ma formation de prof, aucune de ces choses n’étant en lien avec le mouvement du corps. J’ai décidé de suivre une formation car j’étais à la recherche de quelque chose et je savais que je voulais être en contact avec le monde du yoga et apprendre plus encore sur les raisons qui faisaient que j’étais attirée par cette sorte de mouvement. C’était vraiment ça que je cherchais à faire à travers ma première formation en vinyasa. Quand je me suis inscrite, j’avais super peur à l’idée que je pourrais être un prof de yoga mais je savais intimement que je voulais passer plus de temps à apprendre le yoga et la formation était la bonne manière de le faire. Et puis pendant la formation, je me suis rendu compte que je voulais plus que tout être au service des autres et créer un espace qui leur permettent de ressentir. Bien que j’étais terrifiée et que je pensais que je ne serais jamais une bonne prof, je me suis quand même donnée pour mission d’être un enseignant.

Avais-tu beaucoup pratiqué avant ?

Oui ! Deux ans avant la formation, j’avais pris comme résolution de la Nouvelle Année d’aller au yoga 2 fois par semaine. C’est la seule résolution que j’ai jamais réellement conscientisée et prise. Et puis bientôt, 2 fois par semaine ce n’était pas assez. Alors j’ai commencé à suivre des cours 3 fois par semaine puis quatre fois et finalement tous les jours.

Quel type de yoga postural enseignes-tu ?

C’est le Forrest yoga que j’enseigne le plus actuellement tel qu’il a été pensé par Ana Forrest. Mais j’enseigne aussi le vinyasa. J’ai des cours hebdomadaires à Innerstellar Yoga à Berkeley.

Qu’est-ce que le yoga pour toi ? Quelle en serait la définition ?

Pour moi, le yoga est présent tous les jours dans tout ce qui se réalise, partout. Tout est yoga. Ce n’est pas seulement des postures mais c’est plutôt comment je fais les choses, comment je vis. Si je devais donner une définition, je dirais que le yoga c’est respirer consciemment en totale présence pour se connecter plus intimement à son SOI et à l’unité en soi.

Qu’aimes-tu dans ta pratique personnelle du yoga ?

J’adore bouger, me mouvoir, beaucoup. J’adore les flexions arrières (backbends) et les inversions et tout ce qui me permet de sentir ma force. Il y a quelque chose de réellement excitant à réaliser une posture que tu ne pensais même pas pouvoir faire !

Qu’est-ce que tu aimes dans ton enseignement ?

72423375_547260849150383_8687213230432452608_nJ’apprécie par-dessus tout créer un espace où les gens peuvent se découvrir, être eux-mêmes. Au début, j’aimais beaucoup donner des cours à des classes où il y avait plus de 50 personnes où on transpirait beaucoup et où le rythme était très dynamique. Il y a quelque chose d’incroyable dans l’énergie de tels groupes. Mais plus récemment, j’apprécie vraiment d’enseigner le Forrest yoga à des groupes plus petits. Le Forrest yoga est une façon vraiment différente de travailler, où l’on demande aux élèves de ralentir et de ressentir. Je suis plus vulnérable quand j’enseigne le Forrest yoga car cela implique que je me débarrasse de toutes mes protections. Indépendamment de la taille des groupes ou du type de « yoga » , j’aime travailler avec des gens qui se mettent à nus et qui sentent vraiment. C’est une joie d’enseigner à des pratiquants réguliers, quelque soit leur posture car ils sont prêts à faire le dur travail qu’exige le yoga..

As-tu un yama ou un nyama, important pour toi ? Quel est-il ?

Ahimsa- la non violence et Svadyaya- étude de soi sont tous les deux très importants pour moi. Je suis vegan depuis plus de 10 ans et c’est important pour moi de manger d’une telle façon que je ne blesse pas un autre être humain. Mais ahimsa va plus loin, que cela car pour moi c’est aussi la façon dont nous communiquons les uns avec les autres. C’est important pour moi de communiquer de façon claire et qui ne soit blessante pour personnes. Pour moi, c’est là où nous emmène Svadyaya. Je vais passer le plus de temps avec moi même qu’avec quiconque durant toute ma vie, alors il est important pour moi que je m’aime et que je continue à me connaître encore mieux. C’est aussi le nyama qui m’encourage le plus à enseigner. L’étude de soi et la non violence sont une pratique quotidienne et que j’essaie, en conscience, d’incarner dans tout ce que je fais.

 

72269401_566551987418268_371286513851301888_n

Quel est le livre qui t’a le plus marqué dans ton chemin du yoga ? As tu un professeur qui t’a particulièrement touché ? Pourquoi ?

Fierce Medicine d’Ana Forrest est vraiment le livre qui m’a le plus inspiré dans mon chemin du yoga. J’ai rencontré Ana lors de l’un des ses ateliers à la Conférence organisée par Yoga Journal à New York en 2013. Je me souviens de la première fois où elle s’est adressée directement à moi lors de l’un de ses ateliers. J’avais bougé ma tête très rapidement pour écarter mes cheveux qui tombaient sur mon visage. Elle m’a pointé du doigt sans faux semblant et a dit « ton cou n’a pas besoin de ça ». J’apprécie les profs qui sont directs et qui sont prêts à dire la vérité, indépendamment de comment cela pourrait être reçu. J’ai su dès mon premier stage que je voulais enseigner le Forrest Yoga. J’ai choisi son livre car sa façon d’enseigner était tellement peu conventionnelle et intrigante que j’en voulais plus. Quand je l’ai commencé, en fait j’ai été énervée à plusieurs reprises. Elle dit tout de suite au début du livre qu’elle a commencé à boire très jeune – vers 4 ans. Je ne pouvais pas la croire – je pensais qu’elle exagérait. Je sais maintenant que ce n’était vraiment pas le cas. Un peu plus loin dans le livre, elle nous demande de nous arrêter pour faire une méditation très profonde appelée la Méditation de la Mort. J’étais tellement contrariée que j’ai dû m’arrêter et méditer au lieu de juste lire son histoire. Et puis, je l’ai écoutée et j’ai fait la Méditation de la Mort au coucher du soleil. Cette méditation -où tu médites d’une façon très particulière sur ta mort imminente- est devenue le moment pivot au cours duquel où le cours de ma vie a changé.

Si tu devais donner un conseil à un débutant, quel serait-il ?

Respirer et ressentir. Ne pas s’inquiéter d’être bon à un truc – juste respirer et ressentir et tout le reste s’enchaînera dans le bon sens.

72835857_2409672042633673_8023226615209132032_n

Qu’as-tu envie de développer dans le futur ? Un projet en particulier ?

Je suis en train de finir ma formation de 300 h de formation de prof de Forrest yoga. C’était génial parce que j’ai pu travailler avec des gardiens du Forrest Yoga très divers et j’ai beaucoup appris avec chacun d’eux. J’ai encore deux modules supplémentaires à faire que j’aurais complété dans quelques mois. Et puis je vais assister Ana et Jose encore une fois l’année prochaine et je suis super excitée à cette idée.

Le pole danse fait partie intégrante de ma pratique du mouvement. Depuis deux ans, en plus du yoga, je danse plusieurs fois par semaine. Le Pole danse allume quelque chose en moi qui est à la fois différent et similaire que ce que crée le yoga en moi. J ‘adore ce travail de force dont j’ai besoin pour être capable de faire des trucs avec la barre et j’aime la sensualité dans le fait de danser librement. Je ne peux pas imaginer ma vie sans une forme quelconque de mouvement. Et puis j’aimerais un jour ouvrir mon propre studio de Forrest Yoga et Pole Danse. A ma connaissance, cela n’existe pas ! Peut être serai je un jour la première à le faire !

As-tu une posture que tu affectionnes particulièrement ? Laquelle ? Pourquoi ?

Ma posture favorite change tout le temps mais quand même l’une de mes préférées reste l’équilibre sur les avant-bras. Je l’adore car je me sens forte et j’adore être en équilibre et en même surfer sur les vagues de ma respiration.

As-tu un mantra, une phrase que tu aimes ?

Quelle part de cela puis je réaliser ?

Une fois, pendant un cours Ana a dit ceci : « Quelle part de cela puis je réaliser ? ». C’était au moment où elle proposait des postures difficiles. Elle a ajouté quelque chose comme « cela m’a pris des années à le comprendre et je vous l’offre maintenant.” C’est quelque chose qui a beaucoup d’importance dans mon yoga et dans chaque moment de ma vie. Quand j’ai quelque chose à faire qui me paraît difficile, je respire profondément et je me dis « Qu’est-ce que je peux faire ? » et je fais simplement ce morceau-là. Cela m’aide à commencer et à progresser.

71645401_1428299673989133_5059243841421312_n

Si vous en avez la possibilité, filez à Berkeley, à côté de San Francisco à INNERSTELLAR STUDIO rencontrer Audrey !

Un grand merci Audrey pour ton témoignage sincère et vrai. Je suis super enthousiasmée de partager sur mon blog ton portrait. Et c’est pour moi, une première que d’écrire en deux langues ! Youhou !



Catégories :Portrait

Tags:, , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,

1 réponse

Rétroliens

  1. Mon portait : le yoga, le souffle, le respect, l’amour – Le blog yoga de Caro Caro

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :