Stéphanie, le mouvement en toute liberté

J’ai connu Stéphanie lorsqu’elle est revenue de Turquie. Son flow très libre s’accompagne d’une respiration profonde presque enivrante. C’est ce que je ressens quand je regarde les photos de Stéphanie et lis tout ce qu’elle nous livre aujourd’hui. Même si j’ai suivi peu de cours de yoga avec elle, nos emplois du temps ne cadrant pas, j’ai toujours eu le sentiment d’apprendre. Sentir sa respiration dans son corps devient un art, comme une musique. Accompagner celle-ci de mouvements libres est comme une danse. Pour tout dire, je suis également impressionnée par les connaissances qu’elles a acquises seule ou bien avec des professeurs renommés. Pour moi, le yoga ne peut être accompagné que par les connaissances (jnana) et par leur intégration dans notre corps, cœur et esprit/âme. Sinon, ce ne serait pas du yoga. Le yoga nous sublime. Le yoga pousse à ce voyage intérieur qui en fait une expérience / expérimentation unique. Et Stéphanie a ce don de vous accompagner dans ce voyage avec son regard attentif, ses gestes très doux et dansants et sa sincérité qui vous réchauffe le cœur.

Stéphanie m’a confié avoir revu ses réponses plusieurs fois. C’est ce que j’aime dans les questions parfois si simples. Et j’avoue que moi même je réfléchis à ce que je pourrais dire à leur sujet.

Je suis très excitée de partager avec vous ses réponses qui, je l’espère, vous permettront aussi d’engager une réflexion profonde sur que qu’est le yoga pour vous. Vous pouvez retrouver Stéphanie Sayeg à Le Studyo et La Galerie et sur Facebook. Suivez son actualité, car elle propose régulièrement des ateliers de pranayama, sur les chakras et également des retraites de yoga en France et à l’étranger, belles occasions de s’imprégner de toutes les belles choses qu’elle a à partager.

Prochains ateliers @ Le Studyo et La Galerie 7 décembre à 11h30 : Pranayama, bandhas et khumbaka
14 décembre à 16h30 : Embodied Flow Lab ou Vinyasa créatif en musique (Etude des fluides)
Deux retraites pour 2020 : Yoga Nature Evasion en Ardèche, Domaine du taillé du 20-24 mai 2020
Yoga et Randonnée en Balagne (Corse), une invitation à se mettre au vert du 25 au 31 juillet 2020

Quelle est ta formation de yoga ?

Dans l’ordre, Pranayama Art of Living, Ashtanga, Kaivalyadhama Pranayama formation avancée, Anusara, Chakra Yoga with Anodea Judith, Embodied Flow et le plus important, l’expérience de la Vie.

En effet, notre expérience de vie nous amène à explorer de nombreuses situations et notre enseignement ne peut que s’enrichir de ce partage.

Depuis combien d’années es-tu prof ?

Après ma première formation de Pranayama, en 2007, j’ai tout de suite ressenti le besoin de partager cette incroyable pratique, qui m’a sauvé la vie, avec mes amis, mes proches.

J’ai continué avec l’enseignement du Pilates, en 2008, et j’ai commencé à donner des classes de Yoga asanas en 2009.

L’enseignement du Yoga est devenu mon unique métier en 2009.

Comment es-tu arrivée à la décision d’être prof ?

Pour ma part, je n’ai pas vraiment pris de décision, la décision s’est imposée à moi. 😉

Je me suis retrouvée à Londres sans travail après la crise financière de 2008 et comme je travaillais en tant que marketing et store manager au studio de Jivamukti Yoga, mes amies prof m’ont convaincue qu’il était temps, maintenant, d’utiliser toutes mes formations et d’en faire mon « vrai » métier.

Pourquoi as-tu suivi une formation ?

Ma première formation en 2007 s’est passée complètement par hasard, si le hasard existe ;), alors que je m’ennuyais fortement à Karachi (Pakistan) où je pratiquais beaucoup de Yoga asanas pour m’occuper.

Un ami m’a proposé cette formation de Pranayama avec une prof que je ne connaissais pas mais qui était venue d’Inde.

A partir de ce moment, tout s’est enclenché et les formations ne se sont jamais arrêtées : Pilates, Pranayama, Ashtanga, Anusara, Chakra Yoga, Embodied Flow et tellement d’autres inspirations comme Jivamukti Yoga, Iyengar, l’étude du Tantra.

Et je continuerai à enseigner aussi longtemps que je pourrai rester une élève…

Avais-tu beaucoup pratiqué auparavant ?

J’ai commencé le Yoga à l’âge de 15 ans avec mon père.

Mais, autant j’aimais ce que l’on pratiquait, autant l’ado que j’étais n’aimait pas l’ambiance : « il n’y a que des vieux ! »

Je me suis donc remise à la danse avant de reprendre goût au Yoga 15 ans plus tard.

J’ai pratiqué différentes sortes de Yoga, pendant 9/10 ans avant ma première formation d’asanas.

Encore une fois, je pense que les choses arrivent toujours au bon moment et que lorsqu’on laisse les évènements de la vie se mettre en place, on est beaucoup plus à même de les intégrer et donc de les partager après.

Mon expérience de vie a fait que je me suis tournée instinctivement vers ce qui allait me faire le plus grand bien, et me permettre d’enchaîner, les unes après les autres, des renaissances pas toujours faciles mais grandement transformationnelles.

 Toutes ces explorations créent, à chaque fois, des points d’ancrage forts qui me guident dans mon enseignement.

En effet, grâce à ce vécu, je peux alors faciliter mes classes en partant d’une authenticité réelle et profonde.

Quel yoga enseignes-tu (on est d’accord qu’on ne parle que du postural, le yoga restant un seul yoga) ?

C’est la question la plus difficile pour moi, car cela change et évolue constamment avec le courant de ma vie.

J’enseigne un mélange de toutes mes formations et inspirations, que l’on pourrait nommer Vinyasa Flow Créatif ?

Cela bouge, cela change et se transforme avec les saisons, avec mon humeur ou bien avec les élèves avec qui je partage et co-crée chaque classe.

fikus prod 190100558178204749..jpgCela évolue avec ma transformation personnelle et mes différentes formations qui façonnent mon jugement, mes connaissances et ma sensibilité.

Tout se passe aussi dans l’échange d’énergie qui naît entre élèves et facilitateur.

Il y a souvent une étincelle d’inspiration entre nous, qui va alors engendrer la flamme de création, et enfin la lumière pour éclairer et épanouir notre corps extérieur et intérieur.

Et je dis « notre », car je profite autant d’une classe que je «façonne que les élèves.

Mon Yoga est intuitif et permet l’éclosion des corps et des esprits dans la représentation la plus authentique de chacun.

Je suis persuadée que nous avons besoin de plus d’êtres humains authentiques et vrais sur cette planète et je me fais une joie de faciliter cet épanouissement.

Mouvement, philosophie, respiration, méditation, tantra et on recommence…

Quel serait pour toi la définition du yoga ?

Le Yoga est tout simplement l’étude de vie dans son harmonie la plus pure et belle.

Qu’est ce que tu aimes dans ta pratique personnelle de yoga ?

C’est mon moment personnel que je sois seule ou dans un groupe.

C’est ce qui démarre une journée, ce qui m’inspire, ce qui me remet en harmonie avec « moi m’aime ».

Je bouge en fonction de mes besoins et de mes désirs au moment où je me présente sur le tapis. Je mets mon corps et mon esprit en mouvement, que je sois assise en méditation ou dans une séquence de vinyasa.

Mon corps est le véhicule de mon éveil journalier.

Je l‘écoute, j’utilise mes connaissances (professionnelles et personnelles) et je me mets en action.

ICCHA JNANA KRIYA (Désir Connaissance Action), la devise Tantrique qui m’informe que tout ce que je fais, commence par un désir profond et authentique.

Qu’est-ce que tu aimes quand tu es professeur de yoga ?

Cet échange non calculé qui me permet de recréer à chaque fois une classe différente en fonction de qui sera présent.

Cette excitation de me plonger dans l’inconnu qui me fait faire des découvertes presque à chaque fois, et qui vient nourrir ma création.

Quel est l’anga du yoga que tu aimes le plus ?

Le Pranayama, bien sûr! C’est la pratique qui a changé ma vie à jamais et surtout qui m’a sauvée. C’est grâce à cette toute première formation de yoga, qui n’était que du Pranayama que j’ai accompli une de mes premières renaissances. Et c’est avec le Pranayama que je suis témoin de multiples transformations avec les élèves.

Mais depuis ma formation d’Embodied Flow, j’ai tellement intégré le fait que mon corps est le véhicule de mon éveil spirituel que j’explore le tout d’une manière différente et que les 8 Anga sont toutes les pièces du puzzle.

Quand on en enlève une, le puzzle est incomplet.

Quel est ton yama ou nyama le plus important pour toi ?

Satya, La Vérité en pensée, en parole et en action. Plus on est vrai avec soi-même, plus on avance vers la Vérité. Plus on est vrai avec les autres, plus on est crédible. Pour moi Satya me permet juste « d’être » telle que je suis vraiment.

Mais personnellement, je crois fortement que pour pouvoir observer Satya, nous devons, avant tout, pratiquer Svadhyaya qui est l’étude de soi.

Toutes les civilisations nous ont encouragées à ce “Connais toi toi-même”, première devise du Parthénon.

Quel est le (ou les) livre qui t’a le plus marqué sur ton chemin de yoga ?

Oh, il y en a tellement !

Bon, le 1er « La Colère » de Thich Nhah Than.

Et puis sans ordre « Wake up Now » de Stephen Bodian, « Bhagava Githa », « Shiva Sutras », « Eastern Body Western Mind » d’Anodea Judith

Si tu devais donner un conseil à un débutant de yoga, quel serait-il ?

Pratique ton yoga sans te poser trop questions. Suis ton instinct pour le choix du yoga, du prof, du lieu.

Peu importe la raison pour laquelle tu as commencé, si tu continues, un jour, tu comprendras pourquoi… 😉

As-tu une sadhana ?

Depuis que je suis passée de l’étude des Yoga Sutras, à l’étude du Tantra et ses textes (Comme le Shiva Sutras entre autres) cette notion de « sur-effort » aveugle pour obtenir quelque chose disparaît de ma conduite de vie.

Donc ma question serait plutôt : Avoir une sadhana, oui, pour quel motif ?

Car avoir une sadhana, c’est très bien, mais qu’en fait-on avec ?

Personnellement, une sadhana doit rester fertile et partir d’une intention, même si à un moment donné on se rend compte que l’intention a dérivé (ce qui arrive dans 99,99 % des cas 😉

Garder l’Attention sur mon Intention va me permettre de rester présente d’un moment à l’autre dans une direction.

Tout ce qui stagne meurt, donc mon objectif de sadhana est de conserver la notion de mouvement dans mon corps et mon esprit.

Dans ma sadhana, je vais porter mon attention sur une intention poursuivie sans attachement à un résultat en particulier, en ayant foi que, peu importe ce qu’il adviendra, ce sera ce dont j’avais besoin.

Qu’aimerais-tu développer encore ? Un projet particulier ?

Oh il y en a tellement et surtout il y en a eu tellement !

Mais pour l’instant mon projet est de me recentrer et de ralentir, afin d’avoir le temps de faire partager à plus de personnes intéressées cette incroyable pratique de vie qu’est le Yoga.

As-tu une posture que tu aimes en particulier ? Laquelle ? Pourquoi ?

Non, pas vraiment. Cela change en fonction des jours, de mon humeur, de la sensation dans mon corps.

Parfois j’ai besoin de rester longtemps dans une pose et parfois j’ai besoin de bouger sans m’arrêter et de créer un flow continue.

Je passe du Yin au Yang, du Hatha au Vinyasa ou à l’Embodied Flow et parfois je m’assoie juste pour méditer.

Pour moi, c’est cela le yoga, ne pas rester coincée dans une situation ou avec une pratique rigide, mais plutôt trouver les portes qui vont me permettre de me libérer d’un quelconque carcan.

Un enseignant en particulier t’a-t-il marqué plus qu’un autre ? Pourquoi ?

Douglas Brooks, Bryan Kest et Seane Corn

Ces 3 personnes ont eu une incroyable expérience de vie avant de s’intéresser au Yoga proprement dit.

Cela se sent dans leur partage, dans leur authenticité et dans la puissance qu’ils dégagent.

Ils m’ont tous les 3 inspirée dans différentes circonstances et pour des raisons différentes. Et je crois que je me suis reconnue en chacun d’eux.

Douglas Brooks m’a réconciliée avec ma quête de spiritualité.

Sean Corn et Bryan Kest m’ont confortée dans le fait que je n’avais pas besoin d’être quelqu’un d’autre que moi-même, lorsque j’enseignais et que ceux à qui cela ne plaisait pas pouvaient aller voir les milliers d’autres « facilitateurs » de Yoga.

Well, n’est ce pas la vie ?

As-tu une phrase, mantra en particulier que tu aimes ?

ICCHA JNANA KRIYA

Ou bien tout simplement : « En fait, tout va bien… » 😉

IMG_20170409_215803_740



Catégories :Portrait

Tags:, , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :