Respiration épisode 3 – douceur, encore !

Cette fois-ci vous allez vous allongé sur le sol. L’idéal est un sol plat et dur car nous allons explorer les sensations dans le dos. Pensez à vous protéger du froid, c’est pas le moment de tomber malade ! Vous pouvez avoir les jambes étendues ou si c’est inconfortable au niveau du dos pliez les genoux, les pieds au sol.Mettez une musique très douce par exemple celle ci

1- Pendant 1 min revenez uniquement à votre souffle et sentez le mouvoir votre corps.

2- vous allez mettre vos mains sur votre cage thoracique et cette fois ci vous allez inspirer dans vos mains en comptant 5 et expirant en comptant 5. 20 fois.

Relâchez la position des mains. Remarquez l’effet sur la cage thoracique. Notez le mouvement du haut de votre dos.
3- vous êtes prêts pour sentir la respiration dans l’arrière de votre corps. Vous allez mettre une main sur le milieu du dos . Toujours allongé, les genoux pliés cette fois. Et sur une vingtaine de respiration vous allez inspirer sur 5 et expirer sur 5. Si cela ne bouge pas alors envoyez votre respiration dans votre main !

NB anatomique : l’ai reste dans les poumons. Par contre, le fait de vouloir envoyer l’air dans votre main dans le dos :

a- focalise votre mental (souvenez vous en sanskrit le mental se dit citta, le ptit singe de Tarzan)

b- envoie un message à vos muscles, et notamment les muscles de la respiration : le diaphragme(le principal muscle est comme un parachute accroché en gros sur votre cœur (l’enveloppe de fascia du cœur) les cotes et la colonne vertébrale), les muscles intercostaux, les scalènes (intéressants ceux là accrochent le cou aux haut du dos / épaules), le sterno-cleïdo-mastoidien (à l’avant du cou, énorme muscle hyper puissant), les trapèzes (comme les scalènes mais en plus mastocks) et les intervertébraux (c’est ceux là qui nous intéressent, tout petits ils sont entre nos vertèbres dans le dos).


Et là, laissez vous porter : découvrez qu’il y a un espace immense dans votre corps notamment grâce à votre respiration. Cette visualisation de l’espace c’est la douceur. En respirant vous vous faites du bien car vous pratiquez un massage interne (beaucoup plus bénéfiques que les massages externes) et ce massage envoie à son tour un message au corps qui se détend. Imaginez que vous êtes sur un lit de coton.
Les images et les sons sont très importants dans la douceur. Personne ne vous voit. Osez



Catégories :Pratiques

Tags:, , , ,

2 réponses

Rétroliens

  1. Respiration, épisode 4 : BRAHMARI, l’abeille – Le blog yoga de Caro Caro
  2. Respiration n°5 … et si on passait à SAMAVRITTI PRANAYMA ? – Le blog yoga de Caro Caro

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :