Et si, simplement, on se posait pour lire et méditer un peu …Jorge Luis Borgès Aprendido

Tous les dimanche, Frédéric Lenoir publie un ou des poèmes. Il y a deux ans, je suis tombée sur celui ci. Magnifique. Je suis heureuse de le partager avec vous. Il est de Jorge Luis Borges. Sublime.

Après quelques temps, tu apprendras la différence entre tendre la main et secourir une âme. Et tu apprendras que aimer ne signifie pas s’appuyer, et que compagnie ne signifie pas sécurité.

Tu commenceras à apprendre que les baisers ne sont pas des contrats, ni des cadeaux, ni des promesses …

Tu commenceras à accepter tes échecs la tête haute, comme un adulte, et non avec la tristesse d’un enfant …

Tu apprendras que les vraies amitiés continuent à grandir malgré la séparation. Et que ce qui compte ce n’est pas ce que tu possèdes, mais ce qui compte dans ta vie.

Tu apprendras que le temps ne peut revenir en arrière. Tu dois cultiver ton propre jardin et décorer ton âme, au lieu d’attendre que les autres te portent des fleurs ..

Alors, et alors seulement tu sauras ce que tu peux réellement endurer; et que tu pourrais aller bien plus loin que tu ne le pensais quand tu t’imaginais ne plus pouvoir avancer ! C’est que réellement, la vie n’as de valeur que si tu as la valeur de l’affronter !



Catégories :Philosophie

Tags:, , ,

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :