Série Yoga Sutras – Vrtti sarupyam itaratra. Vrttayah pancatayyah klishtaklishta. Pramāṇa viparyaya vikalpa nidrā smr̥tayaḥ. YS I-4 à I-6

Continuons notre chemin vers les sutras 3, 4 et 5.

Autrement, la conscience s’identifie à ses formes. La conscience prend cinq formes mentales, qui peuvent être porteuses  ou non porteuse de souffrance. Ces formes sont le jugement valide, le jugement erroné, la conceptualisation, le sommeil et les impressions.

Comme j’ai déjà parlé des vrttis dans les vrttis et les kleshas… tranche de vie à travers le yoga, je ne vais pas refaire un article à ce sujet. Non, l’idée cette fois-ci c’est de porter un peu plus loin la réflexion. Toutefois, je rappelle que les vrttis sont :

  • pramāṇa: jugement valide ou connaissance objective basée sur l’expérience ou l’expérimentation;
  • viparyaya: jugement erroné ou connaissance non objective qui ne repose pas sur l’expérience ou l’expérimentation;
  • vikalpa: conceptualisation ou connaissance indirecte basée sur la parole, les mots ou encore l’imagination qui ne s’appuient pas sur la réalité;
  • nidrā: sommeil, somnolence mais aussi perte de l’attention;
  • smṛti: impressions accumulées dans le citta mais aussi appel à la mémoire.

Avez vous non loin de vous votre journal ? un crayon ?

Asseyez vous confortablement et abaissez les paupières. Prenez 5 longues respirations, pleines et entières. Souvenez vous, vous avez répondu à la question qui suis-je ? Vous avez certainement utilisé beaucoup de qualificatifs. Parmi ceux-ci, entourez tout ceux qu’il n’est pas possible de changer. Exemple : « je suis petite ». On ne peut pas changer le fait qu’on soit « petit ».

Après avoir fait ressortir ces qualificatifs. Regardez les. Comment vous sentez vous ?

Maintenant, entourez d’une couleur les qualificatifs positifs et d’une autre couleur les qualificatifs négatifs. Maintenant observez votre feuille. Trouvez vous que les « positifs » sont plus nombreux que les « négatifs » ? C’est l’inverse ?  Que ressentez vous ? Comment vous sentez vous ? Y-a-t-il des choses non immuables que vous pouvez changer parce que vous voulez les changer ? Comment classerions nous ces qualificatifs en fonction des vrttis ? Pour moi, vikalpa était / est le vrtti qui revient souvent : l’interprétation. Et pour vous ?

Ecrivez à ce sujet sur votre cahier.

Vous apprenez ainsi à vous observer, à déterminer ce qui peut évoluer de ce qui ne le peut pas. Vous apprenez à être le témoin et à mettre progressivement de la distance. Bref d’être plus CONSCIENT.



Catégories :Philosophie

Tags:, , , , , , , , , , , , , , , , , , ,

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :