Etude des yoga sutras : I-23 à I-27

YS I-23 ईश्वरप्रणिधानाद्वा : Isvara pranidhanad va - Ou par l'abandon de soi à Dieu
YS I-24 क्लेशकर्मविपाकाशयैरपरामृष्ट पुरुषविशेष ईश्वरः klesa karma vipaka asayair aparamrstah purusa visesa isvarah - Isvara est un Purusa particulier qui n'est pas touché par les afflictions de la vie, les actions, et les résultats et les impressions produites par ces actions
YS I-25 तत्र निरतिशयं सर्वज्ञबीजम् : tatra niratisayam sarvajnabijam – Isvara est le germe insurpassé de toute connaissance
YS I-26 पूर्वेषाम् अपि गुरु कालेनानवच्छेदात् : sa esah purvesam api guruh kalena anavacchedat – Isvara est le premier Guru, absolu et insurpassé, non conditionné par le temps
YS I-27 तस्य वाचक प्रणव : tasya vacakah pranavah – il est représenté par la syllabe sacrée aum, pranava

Souvenez vous, le premier moyen pour arriver à samadhi c’est abhyasa vayragya : un engagement impliquant force et ténacité couplé au lâcher prise qui place l’engagement dans une espèce d’indépendance sans limite.

Patanjali propose une seconde façon d’y accéder : il suffit de s’abandonner à Isvara. Avec ce sutra, les théoriciens ont opposé le SAMKHYA athéiste au YOGA SUTRAS qui devenait ainsi théiste. Cependant, les explications divergent et la plupart convergent vers une explication différente. Le SAMKHYA est d’abord une approche philosophique tandis que les YOGA SUTRAS sont la recherche pratique du yoga. Il n’est pas question de religion dans les Yoga Sutra de Patanjali ni dans le yoga. Patanjali indique que Isvara repose en nous, qu’en fait il est nous. Il sous tend toutes choses et en même temps il est ces choses. Le contour de Isvara est décrit dans le sutra suivants puisque Isvara est un purusha qui n’est affecté par aucun des klesa (cfles vrttis et les kleshas… tranche de vie à travers le yoga, Etude des yoga sutra… les 5 modalités du fonctionnement du mental YS I.7-I.11) : ni l’ignorance (avidya), ni l’égotisme (asmita), l’attachement (raga), ni l’aversion (dvesha), ni la peur de la mort (abhinivesa).

En outre, il n’est pas non plus affecté par le karma et les fruits du karma. Isvara, sans rien faire, fait tout et quand il fait tout, il ne fait rien.

S’abandonner à Isvara demande de rassembler son courage pour complètement relâcher la conscience contracté et embrasser ainsi une conscience plus globale. Sur ce chemin de l’abandon de soi on aspire à devenir comme Isvara plutôt que de prier un Dieu d’une religion. Dans les religions, Dieu s’est souvent fait à l’image de l’homme mais il n’est pas l’homme. Ce n’est pas le cas dans le yoga. Il s’agit plutôt de reconnaître ce qu’il y a de plus enfoui en nous, notre propre vérité.

Isvara est le premier des guru qui dispense son savoir. Il est omniscient, la semence de toute connaissance (niratisayam sarvajnabijam). Il est Hiranyagarbha (œuf d’or, matrice en or) est la source de tout être, il est Brahman cf La création du monde dans l’hindouisme, Brahman, Atman, Tu es Cela. Et on peut s’absorber en Isvara avec AUM (cf Om Tare Tuttare Ture Soha, le mantra de la compassion universelle pour le Om).

J’ai lu beaucoup d’interprétation de qui est ISVARA. Pour certains il est Dieu, celui de votre religion, ou il est votre dieu personnel, interne. Certains évoquent des concessions à l’époque de l’écriture des Yoga Sutras, où le théisme se fait plus prégnant.

Pour moi ISVARA est ce qui est en moi. Mais pas le moi connu et habité. Il est derrière tout cela, cette conscience pure et absolue, le purusha visesa. Cette conscience dont on connaît une part lors des méditations et des yoga nidra. A mon sens difficilement lors des asanas ou du pranayama qui sont les moyens d’y parvenir.

Je dis « part » car je ne connais qu’une part de ma conscience pure, de la conscience pure. Ma conscience étant cette Conscience pure universelle. Et je ne pense pas l’avoir abordé entièrement. Je dirais que je l’ai entraperçue … et pour être honnête que brièvement.

Cette définition de Isvara m’arrange bien aussi. Elle a le mérite de ne pas venir perturber les croyances de chacun dans un pays où le respect des croyances et important. Mais aussi disons le parce que la montée de l’athéisme pourrait faire qu‘évoquer Dieu dans un cours de yoga pourrait rebuter, vous faire basculer dans la case prosélytisme voire pire secte.

Elle m’arrange, mais, c’est elle aussi qui me séduit le plus : me laissant la liberté de choisir, le choix de m’abandonner ou pas.

La question se pose de s’abandonner à Isvara dans le contexte sociétal actuel. Comment puis je m’abandonner quand j’exerce un travail rémunérateur exercé à 100 % qui n’a rien à voir avec le yoga ? Comment s’abandonner quand on a des enfants, qu’il faut faire les courses, le ménage, et tutti quanti ?

Peut on s’abandonner ? A-t-on au-delà de la volonté de le faire, les moyens de le faire ?

Je vais répondre brutalement NON. En tous les cas pas dans MA condition. Parce que les contingences matérielles sont là, toujours là quelque part ! Je ne peux pas prétendre m’abandonner à 100 %. En partie, oui, mais jamais à 100 %.

Et c’est aussi là que se dessine mon chemin : abandonner ses rets qui retiennent en arrière, avoir la clairvoyance et le courage de faire des choix et puis accepter. Accepter que puisque Isvara est en moi, je peux m’abandonner. Certes, peut être pas à 100 %, en tous les cas, pas encore (peut être ai je peur ? Peut être n’ai je pas encore ce courage? Ou peut être que je me pose bien trop de question et que j’y suis dan cet abandon et qu’il suffit d’arrêter de se poser des questions?).

Bien que Patanjali explique qu’il s’agisse d’un chemin plus direct il n’en demeure pas moins difficile. J’aime beaucoup cet extrait découvert au cours de mes recherches. Selon Vimala Thakar,

« Tout le thème du yoga, c’est cette dynamique : maintenir l’union avec la source de la création, la source de votre être, son essence existentielle ».



Catégories :Philosophie

Tags:, , , , , , , , ,

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :