Faut-il être perché pour faire du yoga ?

Haaaa ! Ça c’est une question ! Faut-il être perché pour faire du yoga ? Ou autrement dit, je suis rationnelle donc je ne peux pas faire du yoga.

Vous vous sentez concerné(e) ? Moi oui en plein. Nous sommes en plein dans le sujet. Je casse le suspense immédiatement : Non, on n’est pas perché quand on fait du yoga et je peux faire du yoga et être en yoga alors que je suis une personne rationnelle.

D’abord, une précision extrêmement importante : le yoga est un état interne et complètement personnel ou plutôt complètement universel. L’état de yoga c’est lorsqu’il y se passe une dissolution de votre être dans un plan plus vaste : l’Univers. C’est un espace où l’on est. Cela n’a rien à voir avec la prise d’hallucinogènes, de fumigation, d’ouverture des chakras, de la tenue sur la tête ou sur un doigt, du port d’un mala autour du coup, de la répétition 108 d’un mantra …

Comprenons nous bien. Ce que chacun fait est bien. Il faut seulement que chacun trouve sa voie. Certains, plus en prise avec l’élément air, ont une imagination, une capacité de rêve ou une intuition plus importante qu’une personne bien ancrée, très stable, en connexion avec l’élément terre. Mais l’état de yoga suppose un juste équilibre entre tous les éléments en nous (les bhutas). Rappelez vous dans mes articles sur le Samkhya (Pour comprendre la philosophie du Samkhya : une explication du monde …, Samkhya 2 : la composition du monde – les tattvas, Samkhya 3 : la souffrance), je vous ai parlé de ākāśa (आकाश): l’élément Espace ou Éther; vāyu (वायु): l’élément Air; tejas (तेजस्): l’élément Feu; ap (अप्): l’élément Eau; pṛthivī (पृथिवी): l’élément Terre.

D’ailleurs lorsque l’un de ces éléments est en déséquilibre, alors votre prakriti (issue de l’équilibre de vos doshas) est en déséquilibre et votre corps devient malade, votre mental et votre âme aussi.

La pratique du yoga, telle qu’elle existe aujourd’hui, permet à chacun d’y trouver son compte et d’aller à son propre rythme. Il est certain que vous ne pourrez pas parler d’illumination ou d’éveil, sans la faire sourire, à une personne très terrienne. Tout comme vous pouvez difficilement demander à une personne très aérienne d’être en état d’équanimité.

Vous pensez être rationnelle ? Oui et alors ? Vous voyez des images, sentez des choses, vivez une énergie ? Oui et alors ? Le yoga est partout sans jugement parce qu’il est un cheminement. C’est à vous de juger jusqu’où vous aller en poursuivant votre trace. Vous n’êtes pas obligé d’adhérer. Aussi, quand j’ai commencé le yoga, oui j’ai par rapport à moi-même jugé des personnes perchées parce qu’à travers mon prisme personnel, il n’y avait aucune rationalité. Le curseur rationnel était trop dans la rationalité.

J’ai besoin de connaitre l’anatomie pour ma pratique physique, de parler un langage précis avec des mots dont je connais la signification et qui me parlent. Je vais revenir aux textes, vérifier, en étudier les commentaires et décrire mon état avec des mots et des chiffres. Je cherche des explications dans la matérialité des faits, le présent, les sensations présentes. Je vais décrire mes expériences par des mots simples sans véritable envolée lyrique. J’utilise mon ancrage pour être un arbre sur lequel on s’appuie et que les tourmentes ne vont pas déraciner. Ce sont là la force du rationnel.

Puis j’ai commencé à déplacer mon curseur, avec prudence, vers un rééquilibrage entre la terre et l’air. J’ai accepté de lâcher pour aller voir ce qu’il se passe dans cette autre réalité : libérer son potentiel créatif, faire surgir son intuition et non la réflexion, laisser aller son imagination. Oser se « mettre en danger », c’est à dire sortir de sa zone de confort. Et en sortant de cette zone de confort, j’ai découvert d’autres ressorts.

Une remarque qui m’a été faite en formation m’a beaucoup marqué : « nous en pensions pas que tu pouvais vivre le yoga ainsi ». Ces personnes n’avaient vu que mon enveloppe extérieure, la partie physique de ma pratique. Ce côté rationnelle. Pendant très longtemps j’ai mal vécu cette rationalité et je me suis même dit que je n’étais pas faite pour faire du yoga, entrer en yoga, et être prof de yoga. Aujourd’hui cette rationalité, c’est ma force ! C’est mon énergie, telle qu’elle est. Je suis un arbre. L’arbre est enraciné, il tient vaille que vaille, il ploie mais ne casse pas. Il est un abri pour les oiseaux. Il vit toutes les saisons : se dépouille en automne, prend des forces en hiver, fleuri au printemps et profite de l’été. Alors perchée ? Oui un peu forcément. En ouvrant, grâce au yoga nidra (Qu’est ce que le yoga nidra ?, Les effets du yoga nidra, On ressent quoi en yoga nidra ?), la voie à l’imagination, on libère sa conscience de certains liens non pas avec la réalité mais avec la société, ce qui est légèrement différent. C’est cette permission qu’un rationnel doit s’octroyer.

Ceci étant dit, oui vous allez rencontrer des personnes vraiment perchées, des gens qui ne vous reviennent pas (tiens mais c’est de l’intuition, ça!). Rien ne vous oblige à les suivre et les écouter. Je vous donne un exemple. En avril dernier, un appel à une grande méditation internationale pour modifier l’Energie de la Terre et arrêter le COVID a été lancée. Certes méditer en groupe c’est pas mal. Mais le but, selon mes critères, était perché. Vous noterez le « selon mes critères », car vous êtes libres d’y croire.

Vous l’aurez donc compris, les pratiquants de yoga ne sont pas des gens perchés. Il y a de la place pour l’expression de toutes les personnalités et n’oubliez pas que le yoga est un espace de liberté alors offrez vous la liberté : celle d’agir, de penser et de suivre ou pas un enseignement ou un professeur.

Photo de Pixabay sur Pexels.com


Catégories :Réflexions

Tags:, , , , , , ,

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :