J’ai lu Fierce Medecine, épisode 7 : qu’est ce que je peux faire là maintenant ?

What part of this can I do ?

C’est ainsi qu’Ana Forrest résume la confrontation avec certaines postures ! J’adore. LITTERALEMENT. On est hyper méga loin de ces bip de photos sur instagram. Non ! les postures parfaites sur instagram ne sont pas les postures que peuvent prendre nos corps. Pourquoi ?

Regardez d’abord l’âge des corps que vous voyez. Considérez votre âge. Etes-vous vraiment sûr que cette personne dont vous admirez la flexibilité du corps connaît exactement les conditions de votre vie ? Souvent, ce sont des gymnastes, danseurs, acrobates qui réalisent ces postures en hyper-flexibilité. Observez l’angle des articulations. Prenons un exemple. Etendez le bras. Regardez votre coude. Est-ce que le bras est plat ? Vous êtes à un angle de 180 °C. Maintenant votre avant-bras est légèrement orienté vers le haut : j’allais dire « chouette » !Vous n’êtes pas en hyper extension. Par contre, si votre bras tend vers le bas, votre coude est-il rentré ? Vous êtes en hyper extension. Oui ! vous allez aller plus loin que certaines personnes dans des postures mais vous allez renconter aussi le risque de vous blesser plus vite, car vous ne sentez pas votre limite, et vous aurez, peut-être, mal plus tard, en vieillissant.

Faut-il être fier de sa laxité, flexibilité ?

Je dirais pourquoi ? Quelle est la source de ma fierté ? Pourquoi j’aime montrer mon corps ? Forcément, oui forcément, il y a une question d’ego. Un besoin d’être admiré, aimé. La question est plutôt, qu’est ce que je ressens dans cette posture ? Une grande détente ? Un relâchement ? Dans mes tensions physiques ? Dans ma tête ? Votre fierté est-elle dans le fait de réussir la posture complexe ou bien d’avoir atteint un degré supplémentaire de détachement ? Comment éprouvez d’ailleurs du détachement dans cette posture ? Je crois que c’est d’ailleurs le point d’achoppement entre les pratiquants de Hatha Yoga et de Vinyasa. Le côté spectaculaire des postures est le point critique de ce qu’est le yoga. Revenons aux sources : union du corps et de l’esprit. J’aime bien le mot fusion. Combien de fois ai-je lu que ceux qui pratiquaient du vinyasa, et en conséquence du Forrest Yoga, faisaient de la gymnastique ?

C’est marrant, cela me fait systématiquement penser aux guerres de religion. Quand l’un se pense systématiquement supérieur à l’autre parce qu’il respecte la tradition. Je ne dis pas que tout ce que je vois en acrobatie me fait sauter de joie. Mais je trouve réducteur de dire que parce que je fais du vinyasa, je ne fais pas yoga. Je ne suis pas en yoga. Je dirais que pour être en yoga, pas besoin de mouvement. Le top, c’est la méditation. La posture en elle-même n’est qu’un moyen. Jeter une telle considération à d’autres pratiquants, selon moi,c’est simplement avoir lâché son propre ego. Pas simple hein ? Parce qu’à partir du moment où je dis cela, forcément mon ego à moi est bien bien présent.

Ces guerres de religion, je les vois sur Facebook. Cela fait très mal. C’est blessant. C’est vrai, Facebook est la représentation de notre société. C’est aussi l’endroit où la parole est exacerbée, où chacun est décomplexé. J’ai choisi de me retirer de tous les groupes de discussion entre profs de yoga car j’étais écœurée. Je ne publie plus que sur des sites généralistes.

Qu’est ce que je peux faire ? C’est cette question que je me suis posée. Jusqu’où aller en me respectant ?

C’est la même chose dans une posture. Souvenez vous, j’ai écrit que le Forrest Yoga était intense physiquement et émotionnellement. Pour les équilibres, j’ai besoin du mur. Je sais pourquoi. Je travaille dessus et ce que je réalise contre le mur est bien la partie jusqu’où je peux aller. Il ne s’agit pas ici d’une aptitude physique mais de mon aptitude mentale à ne pas avoir peur. Je progresse très doucement. Peut être j’arriverai à me décoller un jour du mur. Peut être pas.

Parce que j’ai eu une sciatique suivie d’une super inflammation du piriforme, certaines torsions sur mon côté gauche étaient difficiles. Je suis devenue la championne de l’adaptation. Qu’est-ce que je peux faire ? Les sensations physiques sont les mêmes. Les sensations émotionnelles et psychiques aussi et je suis TELLEMENT mieux. Je me RESPECTE. Je respecte mes limites et mon espace. Je suis sortie de ce schéma de la posture parfaite, de cet alignement qu’il est parfois impossible à atteindre. Franchement, quand je regarde certaines photos, j’ai mal dans mon corps.

Cette phrase d’Ana Forrest, tout le monde devrait l’adopter. Notre rôle en tant que prof, c’est de pousser nos élèves bien sûr, mais dans le respect de ce qu’ils sont. C’est d’adapter, de leur donner confiance en eux, de leur apprendre à sentir pour qu’ils puissent définir leurs limites. Nous, nous sommes là en support, pour les soutenir. J’aime bien une intention que développe souvent mon prof Jambo : soyez votre propre CHEERLEADER, votre POM-POM gril !

En définitive, il s’agit de CHOISIR sa vie, de la modeler selon nos aspirations, nos désirs profonds. Qu’est ce que je veux réellement dans ma vie ?

La réponse à cette question n’est pas évidente car il y a pas mal de critères dont nous devons tenir compte. Nous essayons tous de nous approcher le plus possible de nos aspirations. Répondre à cette question, c’est en fait répondre à « Qu’est-ce que cela signifie d’être un être humain sur cette Terre ? « On a chacun notre réponse. Elles sont toutes valables. Le plus important, c’est de servir cette aspiration. Et le plus simple, c’est de planter une intention quotidiennement. En fonction de ce que nous ressentons chaque matin. Ce n’est pas la liste de ce que je dois faire. Mais ce que je dois faire aujourd’hui pour coller à mes aspirations.

Il s’agit de s’asseoir et de méditer sur son intention. De laisser monter et de continuer à laisser travailler tout seul. Pas de prise de tête. Méditer ce n’est pas facile tous les jours. Accepter que cela ne soit pas facile est déjà un pas immense. Selon les moments de notre vie, dans l’année, nos méditations changent. Méditation en silence, en chantant un mantra, en nidra, méditation guidée. Chacun sa technique. Et, il faut tous les jours s’asseoir et le faire. Pas 1h. Pas une demie heure mais ce que vous pouvez. Se faire aider, échanger avec d’autres. Profiter des groupes de méditation. Ecrire sur un journal ses pensées, sans jugement. Et puis ressentir sur le long terme.

Vous pouvez vous aider avec des respirations. J’adore utiliser Brahmari pour me concentrer (Respiration, épisode 4 : BRAHMARI, l’abeille). Ana Forrest a créé cette méditation simple : faire vibrer chaque chakra. La vibration fait sortir des choses, réveille le corps, fait monter l’énergie de l’espace du cœur. Elle décloisonne, crée de l’espace. Et elle nous met face parfois à nos craintes, nos peurs, nos interdits.

Qu’est-ce que je peux faire, là, maintenant ? Cette phrase résonne comme un mantra. Quand vous pratiquerez tout à l’heure, pensez-y et voyez ce que cela fait résonner en vous !



Catégories :J'ai lu

Tags:, , , , , , , , , , , , , , , ,

3 réponses

  1. Je trouve que ton approche est très équilibrée. Moi qui aime le yoga et qui le pratique depuis des années, je dois dire que je ne suis abonnée qu’à peu de comptes IG sur le yoga. La plupart des postures présentées (souvent en toute petite tenue, mais bon, c’est un autre sujet) sont inabordables, passé 25 ans et même potentiellement dangereuses à faire, mais… on peut toujours s’en inspirer et j’aime bien effectivement l’approche d’Ana Forrest que tu partages avec nous.

    Aimé par 1 personne

  2. je ne fais pas vraiment de yoga , mais j’apprends à respirer et à trouver des réponses personnalisées à a situation, à ma fatigue , l’appui de Caro est remarquable et son attention est à la hauteur de l’empathie qu’elle développe naturellement. Gabrielle

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :